Actualité National

Actualité National (8)

 Publication /Jeudi 16 mars 2017 14h45

Une fusillade s'est produite jeudi dans un lycée à Grasse, dans les Alpes-Maritimes, faisant plusieurs blessés. Selon les dernières informations, un élèves à tiré sur le proviseur du lycée Tocqueville.

Une fusillade a retenti ce jeudi dans le lycée Alexis de Tocqueville de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, faisant deux blessés, On évoque l'intrusion d'une personne dans l'enceinte du lycée Tocqueville.

Selon les premières informations fournies par la police, un homme en possession de plusieurs armes aurait tiré sur le proviseur du lycée,  précisant qu'une personne avait été interpellée.

Suite à l’incident, la protection civile des Alpes-Maritimes recommande aux habitants de la ville de rester chez eux.

Suite à l'incident, les élèves ont été évacués par mesure de sécurité.

Une cellule de crise a été mise en place et un Plan particulier de mise en surêté face aux risques majeurs a été déclenché, a annoncé le recteur de Nice Emmanuel Ethis sur son compte Twitter. 

mardi, 14 mars 2017 22:31

Manuel Valls lâche Benoît Hamon

Écrit par

hamon

L'ex-Premier ministre Manuel Valls, éliminé à la primaire de la gauche, ne souhaite pas parrainer Benoît Hamon, sans dire s'il se ralliera à Emmanuel Macron.

Devant ses soutiens, Manuel Valls a critiqué mardi la "dérive" de la campagne de Benoît Hamon. Le candidat socialiste a, lui, dénoncé une "trahison" de la part de l'ancien Premier ministre.

Réaction de Benoît Hamon..

 

 

Benoît Hamon dispose déjà des 500 signatures nécessaires pour se présenter (1.717 parrainages le 14 mars).

mardi, 14 mars 2017 18:45

Décès d’un ouvrier autoroutier

Écrit par

patrouille autoroute

 

La Sanef explique dans un communiqué que la victime, un homme de 51 ans habitant Arras, est morte dans  un accident impliquant un poids lourd immatriculé en Grande-Bretagne et un fourgon Sanef . L’ouvrier était en train de disposer des plots sur la chaussée, au niveau de l’échangeur A1/A26, dans le sens Lille vers Paris.

Communiqué Sanef

Mardi 15 mars , sur l’autoroute A1 dans le sens Lille vers Paris au niveau de l’échangeur A1/A26, un accident impliquant un poids-lourds et un fourgon Sanef a coûté la vie à l’un de nos collègues, ouvrier autoroutier au centre d’Arras. Actuellement, les salariés qui l’accompagnaient ont été conduits par les pompiers à l’hôpital pour une assistance psychologique. L’ensemble de l’entreprise exprime sa grande émotion et son immense tristesse, et apporte tout son soutien à la famille du défunt. La direction se rend sur place afin d’apporter son soutien aux équipes du centre d’entretien d’Arras. Une cellule psychologique est ouverte pour apporter une aide au personnel du groupe dans ce moment très douloureux.

Les équipes d’intervention du groupe Sanef veillent 24/24h à la sécurité des clients de l’autoroute. C’est dans le cadre de cette mission que notre collègue a perdu la vie. Nous ne pouvons que rappeler l’absolue nécessité d’être vigilant aux abords des zones d’intervention.

Nos équipes veillent sur votre sécurité, veillez sur eux.

republicain

Continuer avec Fillon ? Le camp Sarkozy au bord de la rupture:

Sortant d'une réunion autour de l'ancien chef de l'Etat lundi matin, plusieurs parlementaires ont laissé paraître de profonds désaccords.

Sortant d'une réunion autour de l'ancien chef de l'Etat lundi matin, plusieurs parlementaires ont laissé paraître de profonds désaccords. Après le renoncement définitif d’Alain Juppé, Nicolas Sarkozy a réuni ce lundi sa garde rapprochée. L’ancien chef de l’Etat, qui se considère toujours comme le père spirituel de sa famille politique, entendait débattre avec ses disciples d’une stratégie de sortie de crise. Mais loin de clarifier les choses, ce rendez-vous aura contribué à en rajouter dans l’extrême confusion qui règne à droite.

 En début d’après-midi, l’AFP résumait ainsi les conclusions de cette réunion, telles qu’elles lui étaient rapportées par «plusieurs participants» : «Les élus sarkozystes, réunis autour de l’ex-chef de l’Etat, demandent à François Fillon de prendre ses responsabilités et de choisir lui-même un successeur.» Quelques minutes plus tard, Libération était alerté par d’autres «participants» qui tenaient un tout autre discours, qualifiant «d’intox» le compte-rendu de leur collègue....Lire la suite

 source Liberation

lundi, 09 janvier 2017 17:06

Montebourg veut taxer les banques

Écrit par

arnaud Montebourg

Primaire de la gauche : Montebourg veut taxer les banques pour financer son programme

Le candidat à la primaire de la gauche Arnaud Montebourg a présenté devant la presse, mercredi à Paris, un programme "pour une société du travail" chiffré à 24,4 milliards d'euros par an et prévoit de ponctionner les banques de 5 milliards d'euros.

Après la présentation de l'organigramme de son équipe de campagne, celle des chiffres. Bien décidé à occuper le terrain médiatique face à Manuel Valls, Arnaud Montebourg a présenté, mercredi 4 janvier, dans un café du Xe arrondissement de Paris, le chiffrage de son projet présidentiel. Au total, 24,4 milliards d'euros par an seront nécessaires pour mettre en scène son "scenario de redécollage financier", qui se découpe en 25 propositions clés.

Pour financer ses mesures, il entend "ponctionner de 5 milliards d'euros par an les superprofits des banques qui se sont élevés à 29,2 milliards d'euros l'année dernière". "Au regard de ce qu'elles ont coûté au contribuable lors de la crise, c'est une contribution modérée qui leur sera donc réclamée", a-t-il tancé. Une annonce qui résonne comme une déclaration de guerre contre le système financier.

"Rendre le pouvoir d'achat aux Français modestes"

Celui qui se présente comme le candidat du pouvoir d'achat et de la fiche de paie entend également repenser le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) – lancé sous le quinquennat de François Hollande pour baisser les charges des entreprises – afin d'économiser 10… La suite

dimanche, 08 janvier 2017 18:59

Lycéenne le jour, sans-abri la nuit : 18 ans et SDF

Écrit par

sdf6 3

Lycéenne le jour, sans-abri la nuit : le témoignage de Marie, 18 ans et SDF

 

"C'est impossible de fermer les yeux. Il y a toujours une peur. Tu te demandes : 'est-ce que je vais me faire agresser ou pas, qu'est-ce qui va se passer ?' La nuit est hyper longue. Et il fait hyper froid." Avec ses mots, ceux d'une lycéenne de 18 ans, Marie* nous raconte la rue. Comment, avec sa mère et sa sœur de 17 ans, elle s'est retrouvée sans toit pendant dix jours consécutifs en novembre 2016. Comment, la nuit venue, toutes les trois se sont blotties dans des Abribus, des parkings, ou encore dans une gare de la région parisienne. Et comment, le jour, elle essayait de suivre les cours.

Marie est en terminale au lycée Auguste-Blanqui de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Et dans son établissement, elle et sa sœur ne sont pas les seules à se retrouver sans domicile fixe. Cinq autres élèves subissent le même sort. Chacun a une situation particulière, mais tous ont en commun d'avoir dormi à la rue quand le 115, saturé, ne répondait plus. Il y a aussi de longues nuits passées dans une voiture. C'est pourquoi les professeurs du lycée appellent à manifester devant la mairie de Saint-Ouen, jeudi 12 janvier à partir de 18 heures.

Au-delà de la Seine-Saint-Denis, ce cas est loin d'être isolé en France. Mais difficile de savoir combien d'élèves sont SDF. L'Education nationale ne recense pas ce type d'information privée. En effet, une convention de 1989 ratifiée par la France garantit à l'enfant le droit à l'éducation en dehors de toute distinction qui tienne à sa nationalité ou à sa situation personnelle. Toutefois, une enquête de l'Insee (PDF), menée en 2012 auprès des bénéficiaires des centres d'hébergement et…La suite

la vaccination reste le meilleur rempart contre la grippe 2394919 800x400Grippe. Pourquoi est-ce une année à haut risque pour les personnes âgées

La grippe a tué 13 résidents d’une maison de retraite lyonnaise en quinze jours. Le virus est-il cette saison particulièrement virulent ? Quid de la vaccination en maison de retraite ? Comment se protéger mieux ? Éléments de réponses avec des spécialistes.

Le ministère de la Santé a diligenté une enquête sur les causes de cet « événement exceptionnel », fatal à 13 pensionnaires de l’établissement pour personnes âgées dépendantes Korian Berthelot, après en avoir au total affecté 72 (sur 110). Six résidents restaient hospitalisés dimanche, mais quatre d’entre eux attendaient leur retour, et le pronostic vital des deux autres n’est pas engagé, selon Korian.  Le virus est-il plus redoutable ?.  Cette saison s’annonce délicate avec le retour d’un….....Lire la suite

 

 

police

BOUCHES-DU-RHÔNE Une fusillade fait un mort et un blessé à Salon-de-Provence

Une homme âgé d'une cinquantaine d'années est mort par balles ce dimanche midi, alors qu'il se tenait devant un bar. Une fusillade a fait un mort et au moins un blessé à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) ce dimanche à la mi-journée. Un homme d’une cinquantaine d’années a été atteint par des tirs aux alentours de 12h30, alors qu’il se tenait devant un bar d’un quartier populaire de Salon-de-Provence.

Deux familles connues de la police Une vingtaine de pompiers sont intervenus rapidement sur… La suite

Please publish modules in offcanvas position.